Les 5 raisons les plus fréquentes d’abandonner tes objectifs

Les 5 raisons les plus fréquentes d’abandonner tes objectifs

October 22, 2018 Uncategorized 0

Voici la première partie d’un duo d’articles portant sur l’abandon et la poursuite de tes objectifs. Pour lire l’envers de la médaille.

Septembre et janvier ont un point en commun: Le boom des résolutions. Que l’appel vienne de la nouvelle année ou du retour à l’école, ces périodes ravivent en nous le désir de s’améliorer et de se prendre en mains. C’est pas pour rien que le gym se remplit à ces moments. Malheureusement, ça se vide tout autant, avec 56.8% des nouveaux abonnés qui auraient eu avantage à payer leur entraînement à la pièce.



Ces abandons s’expliquent par différents facteurs. Ici, je ferai un bref résumé de leurs causes principales. Par la suite, chacune de ces causes auront aussi droit à un article complet parce que si on veut attaquer des problèmes datant des 30 dernières années et plus loin encore, il ne faut pas s’arrêter à la surface. Il faut gratter, fouiller et se creuser les méninges.


Par exemple: La cause #1 est le manque de TEMPS. La réponse facile serait de te dire: Ben voyons, prend-le, le temps! C’est important! Vas-y, fait le pour toi

Meh. Ça manque de substance et en plus, ça te fait feeler cheap de manquer de temps parce que, tsé, t’as une vie et des obligations.



Alors, pour vraiment parler de la problématique du temps, on va considérer plusieurs angles, comme l’inégalité hommes-femmes face à la pratique du sport et des activités physiques. Ben oui toé! Si c’est la femme qui s’occupe systématiquement des repas, des devoirs et du ménage, elle va manquer de temps pour s’entraîner. Mais quelle surprise!


Je disais donc:

1) Manque de temps. C’est définitivement ce qui revient le plus souvent.

2) Manque de motivation. On commence avec plein de belles intentions, un rêve en tête et un sentiment d’invincibilité. Puis, peu à peu, insidieusement, cette volonté inébranlable prend l’bord.

3) Manque d’énergie. Dans cet article-là, je te parlerai de cercle vicieux et de cercle vertueux. J’élaborerai aussi sur le fait que plus tu bouges, plus tu veux bouger. Si l’appétit vient en mangeant, alors la bougeotte vient en bougeant! (Je l’aime vraiment cette citation-là. Trademark C-A Larocque 2018)

4) Coût élevé. Money rules the world, non?

5) Manque d’informations + Crainte d’une blessure. C’est compréhensible et tout à fait légitime. On fait un peu de visualisation: ferme les yeux (ok, gardes-en un ouvert, ça va mieux pour lire). Imagine un monde où tu as accès à un professionnel de la santé, spécialiste du mouvement, formé en prise en charge de la condition physique et en counseling. Un professionel qui pourrait t’aider à cheminer vers l’atteinte de tes objectifs en offrant les informations qu’il te faut tout en assurant que le tout se déroule sécuritairement. Formé par nos universités, en plus! On rêve presque en couleurs, non?


Bon, tu m’as vu venir depuis le début avec mes grands sabots de kinésiologue-justicier-sauveur de la société. On s’en reparlera dans lun futur article à ce sujet avec en bonus un retour au point 4 puisque qui dit professionnel de la santé, dit souvent $$$.


À la prochaine pour un peu plus de profondeur!

Chuck

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *